30 Juin 2012

Ces petits gâteaux tout mignons que l’on ferait qu’une bouchée et difficile d’y résister ! Une découverte effectuée durant mon adolescence aucours de mes nombreux séjours à Londres.  

Petite histoire : le cupcake est d'origine anglo-saxons et connu depuis les années 50's. Son nom est lié à la mesure "cup" = "tasse", flour cup, sugar cup... Il perdit petit à petit son charme et fût moins prisé pendant ces vingt dernières années. Publicité dans une série américaine à partir de l'année 2000, le cupcake revient sur le devant de la scène. Et là commença une vague déferlante des cupcakes, le boom des cupcakes et la folie des cupcakes !

Il en existe toute une version : légère, lourde, presque quatre-quarts, glacée à la crème au beurre vanille ou chocolat, au cream cheese, à la meringue italienne…

J’ai choisi de réaliser une version classique et légère. Je vous propose une recette avec une base à la banane et un glaçage à la vanille et une pointe de cacao.

 

Cupcakes à la banane & glaçage vanille au cacao

 

A.jpg

A2.jpg

 

Pour 12 à 14 pièces (cupcake moyen ou gros)

Préparation : 20 minutes – cuisson : 20 à 25 minutes – refroidissement : 60 minutes

 

Ingrédients 

- 2 bananes mûres bio

- 2 œufs bio

- 220g de farine type 55

- 120g du sucre blond de canne bio

- 1 c.s. de levure chimique

- 100g de beurre fondu bio

- 40g d’huile végétale

- 2 c.s. de rhum brun ou blanc (facultatif)

 

Glaçage

- 100g de beurre doux (pommade)

- 400g de sucre glace

- 80g de crème entière fleurette

- 2 c.c. d’extrait de vanille ou

- 1 c.c. de graine de vanille

- 2 c.c. de cacao en poudre (Monbana ou Valrhona)

 

Matériel

- Batteur électrique

- Moules à cupcakes

- Caissettes en papier

- Grille à pâtisserie

- Spatules, cuillères, fouets

- Tamis

- Balance électronique ou classique

- Poche à douille (poche et douilles)

 B.jpg

 

Préparation & cuisson

Préparer les moules à cupcakes avec les caissettes et préchauffer le four à 190°C.

Eplucher les bananes et les découper grossièrement. Mettre les bananes dans le bol du batteur, les écraser, ajouter le sucre, l’huile et à battre lentement pendant quelques secondes. Incorporer les œufs un à un tout en continuant de battre jusqu’à obtention d’une texture fluide.

 

C.jpg

Verser l’appareil dans un grand bol, incorporer la farine tamisée, la levure et mélanger énergiquement avec une spatule. Ajouter le beurre fondu, le rhum et mélanger délicatement jusqu’à ce que la pâte soit homogène et lisse.

D.jpg

 

A l’aide d’une cuillère garnir les caissettes avec l’appareil à 2/3 ou à la moitié du moule, selon la taille que vous souhaitez obtenir une fois que le cupcake soit cuit. Enfourner pendant 20 à 25 minutes (four à chaleur tournante), c’est prêt lorsque la pointe d’un couteau ressorte sèche.

 

E.jpg

A la sortir du four laissé les refroidir.

 

G.jpg 

F

 

Glaçage

Préparation : 15 minutes - décoration : 15 minutes

Dans un grand bol mettre le beurre pommade, 200g de sucre glace et battre pendant 30 seconde. Ajouter la crème fleurette, les graines de vanille et mélanger avec le batteur pendant 3 minutes jusqu’à obtention d’une texture crémeuse et homogène. Incorporer petit à petit le reste du sucre glace tout en continuant de battre et une minute entre chaque ajout. Pour finir ajouter la poudre de cacao et battre à nouveau jusqu’à obtention de la consistance parfaite pour l’étalage.

 

H.jpg

 

Remplir la poche à douille du glaçage, bien appuyer dessus pour chasser l’air et faire tourner la poche pour bien fermer avant l’utilisation.

 

I.jpg

 

J.jpg

Décorer les cupcakes avec le glaçage, laisser libre cours à votre imagination… Vous pouvez aussi déposer des paillettes de sucre, dragées, billes, chips de banane…avant que le glaçage durcisse.

 

L.jpg

M.jpgM2.jpgNN2

 

Savourer ces cupcakes avec a cup of tea or a chocolate, it's so british !

Bye Bye !


Des petits mots doux


Publié dans #Food, #Tea time - Douceurs

24 Juin 2012

J’ai choisi de cuisiner un petit plat avec l’une des épices que j’apprécie beaucoup : le piment d’espelette. Ainsi, il apportera de la chaleur et du soleil dans notre assiette pour chasser la grisaille du temps qu’il fait dehors. Merci à mon époux qui m’a fait une surprise hier en m’offrant un beau flacon de piment d’espelette.

Alors, j’ai pensé l’utiliser dans l’une de mes inventions culinaire : la crevette croustillante. Je vous fais profiter de cette recette créée de toute pièce.

 

Crevette Croustillante au piment d’Espelette

 A.jpg

 

A2.jpg

 

A3.jpg

Pour 4 personnes

Préparation : 20 minutes - cuisson : 10 à 12 minutes

 

Ingrédients

- 400g à 500g de crevettes ou gambas

- 1 oignon moyen

- 1 cm de gingembre

- 1 gousse d’ail

- 6 branches de ciboule ou ciboulette

- 1 poignée de coriandre

- 1 c.c. de sauce soja claire

- ½ c.c. de paprika

- 2 pincées de poivre concassé

- 2 pincées de sel

- ½ c.c. de piment d’Espelette

- 1 c.c. de graine de sésame (facultatif)

- 1 bol moyen de farine

- 6 c.s. d’huile de tournesol ou d’arachide

- 1 c.c. de miel de lavande bio ou acacia

 

Préparation et cuisson

Décortiquer les crevettes, les de veiner, les nettoyer délicatement sous un filet d’eau froide et les égoutter dans une passoire sur du papier absorbant. Eplucher l’oignon, l’ail et les découper finement.Emincer la ciboule et la coriandre.

Dans une assiette mettre la farine, le sel, le paprika, le poivre et mélanger. Chauffer l’huile dans un wok ou une grande poêle. Enrober une à une les crevettes de farine, les plonger dans l’huile chaude, faire dorer jusqu’à ce qu’une fine pellicule de couleur miel se forme.

 

B.jpg

 

La cuisson est très rapide à peine une minute. Les débarrasser dans un bol et recommencer les opérations : enrobage crevette de farine, cuisson dans l’huile…jusqu’à ce qu’il ne reste plus de crevette.

Filtrer l’huile de la friture et la verser dans une coupelle. Essuyer avec du papier absorbant le surplus d’huile dans le wok. Chauffer une cuillère à soupe de cette huile dans le wok, ajouter l’ail, le gingembre, mélanger, incorporer les oignons et remuer.

 

C.jpg

 

Déglacer avec la sauce soja, mélanger, ajouter le miel, remuer à nouveau et pour finir mettre les crevettes. Les retourner doucement, la cuisson se fait très vite en quelques secondes.

Couper le feu, arroser de ciboule, de coriandre et de piment d’Espelette.

 

D.jpg

 

Les crevettes doivent être croustillantes, les oignons caramélisés et fondants.

Servir ces crevettes croustillantes soit en entrée ou en soit en plat. Pour vous, j'ai dressé deux assiettes.

Entrée : Crevette croustillante sur un lit de salade d'herbes fraîches : coriandre + ciboulette + 1 c.c. de vinaigre de balsamique + une couche d'oignons caramelisés + saupoudrer de flocons de piment d'espelette + quelques concombre et radis.

 

E.jpg  F.jpg

 

Plat : 1bol de riz basmati ou thai nature + concombre et radis pour le côté croquant.

 

G.jpg

Bon Appétit !

 


Des petits mots doux


Publié dans #Plats

19 Juin 2012

Bien souvent, lorsqu’on dine de la cuisine indienne, les desserts servis sont très riches et sucrés. Mais il en reste pas moins qu’ils sont symboles de partage, de joie, de fête et donc on les savoure pour des occasions spéciales.

Contrairement pour la cuisine asiatique en fin de repas on mange des fruits frais qui sont à la portée de sa main. On a toujours une variété de beaux fruits chez soi ou dans son  jardin.

Tout en dégustant nos fruits en quartier, en salade… commence une discussion interminable sur des sujets sérieux, on papote, on bavarde qu’on ne voit même plus le temps passé...

Alors, lorsque je cuisine indien je termine toujours avec un dessert léger et frais. L’un des desserts aimé par mes convives est le Mango Malaï. C’est une mousse à la mangue, l’une de mes créations très simple à réaliser. Essayez et vous verrez !

Malaï = crème, mousse


Mango Malaï - Mousse à la mangue


A.jpg

Pour 4 à 6 personnes

Préparation : 20 minutes


Ingrédients

- 1 grosse mangue mûre

- 25cl de crème entière

- 2 c.c. de sucre

- 2 c.c. de jus de citron vert

- 2 pincées de cannelle en poudre

- 2 pincées de muscade en poudre (facultatif)

- Quelques amandes effilées


Préparation

Eplucher et découper la mangue pour récupérer uniquement la chair. Mettre les dés de mangue, le jus de citron vert dans un robot mixeur et réduire en purée.


B1.jpg

Dans 1 grand bol verser la crème, le sucre, la cannelle et fouetter pour réaliser une chantilly.

Incorporer la pulpe de mangue dans la crème et mélanger avec une spatule délicatement.


C.jpg

Répartir la mousse dans des coupes, verres…selon votre choix, j’ai pris des verrines.


D1.jpg

 

Filmer et entreposer les verrines ou coupes au réfrigérateur.

Torréfier les amandes effilées et réserver.

Servir le mango malaï d’une touche de crème chantilly et décorer de quelques amandes effilées.


E


F.jpg

A déguster sans attendre !


Des petits mots doux


Publié dans #Desserts